RUBRIQUES

Le maquillage magicien d’OZ chez Sephora !



Comme souvent, Sephora -toujours dans les bons coups- et ses marques exclusives proposent des éditions limitées à l’occasion de la sortie d’un film d’animation, qui, en général, va faire grand bruit.
Comme ils l’avaient fait pour Pirates des caraïbes ou encore Alice au Pays des Merveilles (version Tim Burton) en 2010 dont je vous parlais ICI , remember, cette année c’est le « maquillage Magicien d’Oz » qui voit le jour !




Sans surprise, ce sont les marques OPI et Urban Decay qui s’y collent. Et moi, j’en pense quoi ?

D’abord, côté film, j’ai en vie de vous dire « Allez-y Courrez-y ! ». J’ai eue la chance d’être invitée à la projection presse (sans me l’expliquer d’ailleurs) : j’ai donc dégusté le film un peu avant sa sortie et… je me suis régalée ! Certes, je suis bon public car fan du genre et je me laisse facilement  prendre par l’histoire, aussi « fantastique » soit-elle. Au départ, j’étais carrément sceptique à cause de la 3D qui pour moi ne sert à rien, à par voir un film avec une paire de lunettes débiles, et j’ai rapidement cessé d’y penser et de grogner car le film m’a complètement embarquée. Sauf si vous êtes du genre à avoir pensé au tournage en piscine lors du naufrage quand vous regardiez Titanic, incapables d’y croire, c’est franchement un pur moment d’évasion pour qui se prend au jeu.
Il y a de chouettes acteurs en plus, dont les sœurs-sorcières qui complotent les unes contre les autres et qui ont inspiré à Urban Decay ses palettes Glinda (la gentille tout en blanc, immaculée, la princesse quoi, jouée par Michèle Williams) et Théodora (celle qui tourne carrément mal et devient toute verte jouée par Mila Kunis). On trouve aussi James Franco dans le rôle du magicien-beau-gosse-enfoiré-affectif (mais qui fini beau, courageux et tout plein de valeurs morales) et Rachel Weisz dans la peau de la 3eme sorcière, Evanora, que je trouve canonissime dans le film…

Les couleurs des palettes, c’est vrai, peuvent vraiment permettre de réaliser le style de maquillage des deux sorcières mais je pense qu'on pouvait faire mieux, et pour coller aux personnages, et en terme de palette. Déjà, je regrette le manque de relief de la palette Glinda ( qui d’ailleurs à vraisemblablement moins plu que la palette Theodora, déjà en rupture de stock). Certes, elle colle bien au personnage mais je pense qu’il aurait fallu au moins un ton de plus, genre bleu glacier ou une ombre avec des paillettes, à la place du rose ou du violet peut être, car la palette offre soit une option maquillage façon « reine des neiges » (= toute pâle) ou toute violette alors que Glinda n'est pas maquillée en violet. Côté Theodora, un peu trop de marron à mon sens, on aurait pu penser à ajouter un rouge ou une teinte presque noire, voire un violet pour le coup, mais là c’est une déclinaison de chocolats qui se ressemblent et font double emploi !




Sinon, j’ai aussi été un peu déçue par la collection de vernis OPI que j’ai trouvés jolis, certes, mais il manque carrément un pan du film : le côté Theodora justement! Ou sont les teintes sombres? Du vert, du rouge, du dark quoi ! Ceci dit, considérées indépendamment du film, ce sont apparament (je ne les ai pas testées) de chouettes couleurs, surtout les paillettes XL que je sur-like, avec toujours des noms bien sentis !

Conclusion: plus transcendée par le film lui-même que par le make up…
Alors, si l’idée de voyager en bulle façon la Clémentine de notre enfance vous ravit, si l’idée d’un petit singe volant à tête d’Ewok vous attendit, si les minis personnages imaginaires aux dents de poisson ont des chances de vous faire rire et que vous aimez les contes fantastiques, les décors de mondes enchantés et les histoires d’amûr, allez voir le film !

Si vous avez les palettes et/ou les vernis: qu'en pensez-vous?
Et le film, vous l'avez vu ou pas encore, ça vous tente?



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire